• Home
  • Le lien social, ce bien de première nécessité
people laughing and talking outside during daytime

Le lien social, ce bien de première nécessité

21 janvier 2021 Emilie Moeschler Comments Off

Tribune de Émilie Moeschler parue dans l’édition du 20 janvier 2021 du 24 Heures.

L’autre jour, j’ai rencontré Frédérique. Étant retraitée, son revenu n’a pas été impacté par la crise, elle a de la chance. Et pourtant, elle n’en peut plus d’être seule dans son appartement, depuis des mois. Ses sorties habituelles ne sont plus possibles. Elle ne voit plus le sens d’une vie comme ça. Frédérique n’est de loin pas la seule.

La solitude non choisie était déjà une souffrance pour beaucoup avant mars 2020. Maintenant, elle nous impacte encore davantage. Par exemple, pour les jeunes aux études, en apprentissage, en recherche de formation ou d’un emploi, les situations vécues en cette période de crise sont multiples. Et pourtant, beaucoup de jeunes souffrent en silence.

«L’époque que nous traversons montre oh combien la solidarité est cruciale.»

Ne pas pouvoir se réunir comme d’habitude est d’une violence inouïe pour ces âges où les rencontres permettent de se construire, parfois aussi de sortir d’un cadre de vie difficile. L’époque que nous traversons montre oh combien la solidarité est cruciale. Elle nous montre aussi à quel point le lien social est un bien de première nécessité qu’il convient de traiter comme tel.

À Lausanne, de nombreuses associations, des collectifs, les établissements de formation, les institutions sociales ou de santé, les lieux d’animation s’engagent sans relâche pour garder le lien avec le plus grand nombre et font un travail phénoménal d’accompagnement, d’écoute et de soutien en cette période difficile. La Ville de Lausanne aussi. Après avoir dès la première vague mis en place une hotline pour les seniors, elle a proposé aux personnes qui le demandaient des visites à domicile pour la période des Fêtes, visites très sollicitées.

En décembre dernier, la Ville a aussi mis en place une action de soutien pour les jeunes, en partenariat avec plusieurs acteurs du domaine de la jeunesse. C’est la voie que nous devons poursuivre, s’engager pour une Ville proche de ses habitant·e·s, qui sait être à l’écoute des personnes concernées et s’adapter aux besoins parfois urgents auxquels il convient de répondre.

Connaître l’isolement

C’est pourquoi, afin de rendre visibles les situations vécues et de pouvoir agir, le Parti socialiste lausannois vient de demander par voie de postulat à la Municipalité de réaliser une étude quantitative et qualitative sur la solitude des Lausannoises et Lausannois.

Si la situation sanitaire limite drastiquement les rencontres, ne manquons pas une occasion d’être en lien entre nous. Les rencontres fortuites, les deux mots échangés à l’arrêt de bus, les partages de conseils, de service entre voisines et voisins n’ont jamais eu autant d’importance.

Malgré le stress et les difficultés du quotidien, prenons le temps. Soyons attentifs et attentives à toutes les opportunités de rencontre, d’échange et de maintien du lien social. Parce que toutes et tous, de tous les âges, nous appartenons à la même communauté et avons un rôle à jouer pour nourrir le lien social, ce bien de première nécessité.